Comment financer votre premier achat immobilier ?

Devenir propriétaire
29
Nov

Les primo-accédants sont souvent jeunes, en début de carrière perçoivent donc les revenus en conséquence. Mais pour autant ils rêvent d’acheter leur première résidence principale et cherchent le financement nécessaire. Quels sont donc les principaux moyens pour financer d’achat de votre première résidence principale ?

Faites appel au PTZ

Le Prêt à taux zéro (PTZ) aide à financer une partie de l’acquisition et vient en complément du prêt principal. Il est accordé sous condition de ressources et permet de financer jusqu'à 40 % du prix d’un logement neuf en zone A ou B1 et 20 % dans les communes moyennes ou rurales.

Il peut s’agir :

  • D'un logement neuf ;
  • De la construction d'un logement incluant éventuellement l'acquisition du terrain ;
  • D’un logement ancien situé en zone B2 ou C avec des travaux importants représentant 25 % du coût total de l'opération.

Ces travaux doivent permettre l'assainissement, la modernisation, des économies d'énergie, la création et l’aménagement de surfaces habitables, voire la transformation d’un local en habitation.

Le montant du PTZ accordé est plafonné et dépend de plusieurs paramètres :

  • Le prix d'achat ;
  • La zone où se situe le bien ;
  • La nature du logement (neuf ou ancien) ;
  • Le nombre de personnes destinées à l’occuper.

Utilisez votre Plan épargne logement

Le Plan d'épargne logement (PEL) et le Compte épargne logement (CEL) permettent d'obtenir un crédit immobilier à taux bas dans le cadre de la construction ou de l’acquisition de sa résidence principale dans le neuf ou l’ancien.

Le PEL ou le CEL servira d’apport pour votre projet immobilier et démontre votre capacité à épargner. Les banques exigent un apport d'au moins 10 % pour accorder un prêt.

Le titulaire d'un PEL peut céder ses droits à un membre de sa famille proche dans la mesure où le bénéficiaire est lui-même titulaire d'un PEL ouvert depuis trois ans.

Demandez un Prêt d'accession sociale

Le Prêt d'accession sociale (PAS) est accordé sous conditions de ressources pour :

  • Construire ou acheter un logement neuf ou ancien
  • Effectuer des travaux d'économie d'énergie ou d'amélioration du logement d'un montant minimum de 4 000 €.

Ce prêt peut financer la totalité du montant du projet à l'exception des frais de notaire.

Les revenus de l'emprunteur, la localisation du bien et de la composition du foyer seront pris en compte par la banque dans son calcul.

Demandez à votre employeur de bénéficier du prêt action logement

Un salarié peut demander à son employeur à bénéficier d'un prêt action logement pour la construction ou l'achat d'un logement sans travaux dans la mesure où l’entreprise est privée, non agricole et emploie plus de 10 salariés.

Ce prêt prend en compte les revenus et la composition du foyer et peut permettre de financer jusqu’à 30 % du coût total de l'opération selon la zone géographique.

Bénéficiez du Prêt social de location-accession

Les locataires aux revenus modestes peuvent sous certaines conditions bénéficier du Prêt social de location-accession (PSLA) afin de devenir propriétaires à des conditions avantageuses du logement qu’ils louent.

Le PSLA se décompose en deux étapes :

  • La période de location d’un à cinq ans pendant laquelle le locataire verse à l'opérateur une redevance composée d'un loyer et d’une épargne imputable sur le prix du logement ;
  • La levée d'option et la concrétisation du projet d'acquisition du logement ou le renoncement. Si le locataire renonce à acquérir le bien, le vendeur conserve le loyer.

Il existe de nombreuses offres de financement et de nombreuses aides de l’État pour acquérir votre premier bien immobilier. Si vous avez besoin d’aide dans vos démarches, contactez-nous et nous saurons vous guider dans votre projet.