Comment bien préparer son dossier de demande de prêt immobilier ?

Comment obtenir un prêt immobilier ?
28
Sep

Après avoir fourni quelques documents pour situer votre capacité financière, il faudra préparer à l’attention de la banque un dossier de prêt immobilier qui nécessite de réunir de nombreuses pièces.

Que contient le dossier de demande de prêt immobilier ?

Le dossier de crédit immobilier est la condition nécessaire lors de la demande de crédit immobilier qui permettra de recevoir une réponse adaptée à vos besoins de financement dans les meilleurs délais. C’est seulement après avoir remis le dossier de demande de prêt à la banque que vous obtiendrez l’accord sur le montant mis à votre disposition.

Les mêmes pièces justificatives seront généralement demandées par la plupart des établissements bancaires. Ainsi, si vous souhaitez interroger plusieurs établissements financiers, il suffira de réunir une seule fois l’ensemble des pièces.

Il faut également savoir que, même si les photocopies sont acceptées, les pièces originales seront toujours demandées lors de la consultation.

Voici la liste des pièces justificatives concernant les emprunteurs à intégrer au dossier :

  • Une pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture d’électricité, d’eau ou de téléphone, quittance de loyer, etc.) ;
  • Un justificatif de situation familiale (livret de famille, certificat de mariage ou de Pacs, etc.) ;
  • Les 3 derniers bulletins de salaire ou les 3 derniers bilans pour les entrepreneurs ;
  • Un titre de retraite ou de pension pour les 3 derniers mois le cas échéant ;
  • Une attestation de la CAF le cas échéant ;
  • Un justificatif des autres revenus (fonciers, etc.) ;
  • Les 2 derniers avis d’imposition ;
  • Les relevés de comptes bancaires des 3 derniers mois ;
  • Les justificatifs des crédits en cours le cas échéant ;
  • Un justificatif de l’apport personnel.

Ensuite, il convient de joindre les documents relatifs à votre projet immobilier comme :

  • La promesse de vente signée ;
  • Le contrat de réservation (VEFA) ;
  • Le contrat de construction de maison individuelle ;
  • Le permis de construire avec justificatif des travaux à venir dans le cas de la rénovation d’un logement ancien.

Concernant les prêts à taux zéro pour les primo-accédants, les diagnostics techniques et l’attestation de performance énergétique, le bail de location ou une attestation d’hébergement à titre gratuit seront en outre nécessaires.

Les conditions de l’accord du prêt immobilier

Le profil de l’emprunteur doit correspondre aux attentes de la banque et présenter des dépenses en rapport avec les revenus, un minimum d’épargne et une situation professionnelle stable.

À partir des documents fournis à la banque, celle-ci pourra fixer le montant du prêt qu’elle sera en mesure de vous accorder en fonction de vos revenus et vos charges mensuels et dans la limite d’un taux d’endettement de 35 %.

Un apport personnel sera également demandé par la banque qui correspond en règle générale à 10 % du prix total de l’acquisition (frais de notaire et autres charges inclus).

Des documents complémentaires peuvent être ajoutés au dossier pour prouver votre capacité financière comme des livrets d’épargne, des justificatifs de placements financiers, une assurance vie ou l’attestation de propriété d’autres biens.

En savoir plus :
Le prêt social location-accession permet de devenir propriétaire de sa location
Quelles sont les différences entre un prêt in fine et un prêt amortissable ?